Mais la polymyxine n'est pas du tout absorbée dans le sang du système gastro-intestinal et n'a d'effet que dans l'intestin et est utile pour le traitement des infections intestinales azithromycine prix Internet en y faisant des achats permettant d’économiser jusqu'à soixante-dix pour cent, tout en étant sûr de la qualité des produits pharmaceutiques.

Politique de gestion 2007 iac

INDEP ACTIONS CROISSANCE - RAPPORT DE GESTION 2007
I POLITIQUE DE GESTION INDEP ACTIONS CROISSANCE

1. Politique de l’OPCVM

Il y a un an, le risque de ralentissement de la croissance bénéficiaire des entreprises européennes
nous incitait à beaucoup de prudence, avec comme anticipation un retour de la volatilité propice à la
politique de sélection de valeurs du fonds.
Finalement, l’année 2007 a été marqué par deux phases:
- un premier semestre soutenu sur les actions (+11.48% pour l’indice €uroStoxx Growth dividendes
réinvestis) par des publications des sociétés de qualité, une abondance de liquidité et une activité
toujours soutenue des fonds d’investissement.
- puis un second semestre marqué par la tourmente sur le secteur des prêts immobiliers à risque, les
célèbres « subprimes » et les craintes grandissantes quant aux risques de récession aux Etats-Unis
(avec un point bas mi-août (-9.56%) pour finir le S2 avec un gain de 1.56%).
Ce contexte n’a pas été favorable au stock-picking et la performance 2007 de l’indice de référence
(+9.73%) n’est pas représentative d’un marché marqué par :
- Une surperformance concentrée sur quelques secteurs, principalement les Telecom et les Utilities,
perçus comme peu sensibles au risque de ralentissement américain ;
- Une surperformance des grandes valeurs, principaux poids des indices. A titre d’exemple, l’absence
d’exposition du fonds aux poids lourds de l’indice que sont Nokia, Telefonica, Santander (près de 18%
de l’indice sur l’année pour ces valeurs) a pesé pour plus de 4.60% de performance relative.
- Une faible discrimination quant au niveau de valorisation des sociétés, les valeurs les plus chères
ayant réalisé les meilleures performances.
Plusieurs thèmes sectoriels ont été développés :
- le Luxe : le secteur a été fortement pénalisé par la forte remontée de l’euro face au dollar ; LVMH et
BENETEAU, le leader mondial du marché de la voile, ont bien résisté avec une performance annuelle
respective de 3.41% et 6.12%. La consolidation du secteur jouée en début d’année n’a pas eu lieu
mais les sociétés BULGARI (-11.07%) et CLARINS (+0.30%) restent des cibles potentielles.
LUXOTTICA (-6.57%) le n°1 mondial des lunettes moyennes et h autes gammes a été impactée par
son exposition au marché américain.
- malgré les sommets historiques atteints par le prix du pétrole en fin d’année, les secteurs pétrolier et
parapétrolier n’ont pas permis à TOTAL (+3.99%), VALLOUREC (-14.18%), SBM OFFSHORE (-
17.08%), et MAUREL & PROM (-6.96%) de surperformer l’indice de référence. Notons que pour
MAUREL, il y a eu un dividende exceptionnel lié à la cession de son principal actif pétrolier au Congo
au pétrolier ENI. La ligne GEOPHYSIQUE a été cédée avec une plus value de près de 48% et une
surperformance relative de 36%.
- évolution contrastée dans le secteur de la Santé : dans un marché de la dépendance en constante
croissance, ORPEA (+25.42%), le leader de la prestation médicale, a surperformé grâce à
l’amélioration de ses marges et de son plan de développement ambitieux (ouverture de 2000 lits sur
2007-2008). SANOFI AVENTIS (-9.96%) a souffert du développement des génériques (procès Plavix)
et de la mise en garde des autorités sanitaires américaines pour la commercialisation de son nouveau
médicament contre l’obésité, l’Acomplia. Seules ESSILOR (+7.20%), le leader du marché des verres
correcteurs, ALTANA (+36.34%), un groupe chimique et pharmaceutique allemand et QIAGEN
(+27.54%), le leader mondial de produits de diagnostic moléculaire, ont sauvé les performances d’un
secteur habituellement perçu comme défensif.
INDEP ACTIONS CROISSANCE - RAPPORT DE GESTION 2007
- les Energies renouvellables
Q-CELLS, le fabricant allemand de cellules solaires, a eu une des plus fortes contributions relatives
positives avec plus de 1%, en assurant son approvisionnement en silicium cristallin pour les dix
prochaines années, il a surperformé ses concurrents ; la ligne a été cédée en octobre avec une plus
value de 82% et une performance relative de 68%. Dans le même environnement, deux nouvelles
valeurs ont intégré le fonds : ABENGOA , société espagnole, leader dans la production de bioethanol
et l’allemand WACKER CHIMIE.
Sur l’année le fonds a cédé 4.16% contre +9.73% pour son indice de référence.
La contribution la plus négative du fonds est le titre SOITEC, le titre perd 69.02% sur l’année et a
couté près de 4% de performance relative. La société a souffert, cette année, du violent décrochage
de l'un de ses principaux clients, le groupe américain AMD, dont la croissance se heurte à la politique
agressive de prix d'Intel, son principal concurrent. Elle a souffert également de déstockage de la part
des fabricants de consoles de jeux et pour finir de la faiblesse du dollar et d’une communication de la
part des dirigeants jugée défaillante par le marché. Sa santé financière reste cependant solide, avec
des fonds propres qui ont été multipliés par plus de quatre en trois ans, alors que la valorisation
actuelle de la société est à peine supérieure à leur montant.
Le fonds a profité d’offre sur les valeurs :
- HAGEMEYER, suite à l'offre initiale de Sonepar (offre à 4,25€ , vendue sur une action à 4,52€),
Rexel a ensuite fait une contre-offre à 4,60€ encore jugée trop faible par la société néerlandaise. Le
prix final de 4.85€ a été acceptée, l’offre est en cours et les titres détenu seront apportés.
- COMPLETELa fait l'objet d'un rachat par Altice fin août, la ligne a été vendue sur le marché à un
niveau sensiblement supérieur au prix de l'offre (perf. +55,7%, perf relative +44,8% depuis son
introduction dans le fonds).
Notons que les valeurs jouées en début d’année dans un scénario de restructuration – redressement
ont surperformé l’indice de référence:
- GEMALTO +13.94%, leader mondial de la sécurité numérique, a continué à digérer la fusion entre
Axalto et Gemplus et à se concentrer sur les activités les plus créatrices de valeur .
- COMPLETEL suite à l’offre d’altice évoquée précédemment,

- Par contre ALCATEL n’a pas réussi pour l’instant à ressortir les fortes synergies industrielles et
commerciales permises par la fusion avec Lucent. La valeur a cédée 54.59% sur 2007 et a coutée
près de 1.5% de performance relative.
2. Perspectives
Les craintes de ralentissement voire de récession aux Etats-Unis continueront de peser en début d’année 2008, de plus les révisions à la baisse des croissances des sociétés pèseront très lourdement sur les actions notamment sur les financières et les cycliques. Dans ce contexte, la sélection de valeurs pourra profiter de la valorisation attractive des titres offrant une bonne visibilité sur leur modèle de croissance, sur leur avantage concurrentiel (technologie, barrières à l’entrée, brevets, produits, innovation…) et sur la qualité du management. Les pondérations géographiques et sectorielles ne sont que la résultante du choix des titres et n’exerceront aucune influence sur la composition du fonds. INDEP ACTIONS CROISSANCE - RAPPORT DE GESTION 2007
II PERFORMANCES

Le FCP Indep Actions Croissance a été créé le 15 septembre 2006. Le tableau ci-dessous récapitule
la performance du fonds de la date de création au 29 décembre 2006, ainsi que celle de l’indice de
référence, le DJ Euro Stoxx TMI Growth dividendes réinvestis :
Performance depuis la
Performance Annuelle
création
Indep Actions Croissance
Indice de référence :
DJ Euro Stoxx Growth TR

La performance passée ne préjuge pas des résultats futurs de l’OPCVM.
III REFACTION

En application des dispositions prévues par le Code général des impôts relatives à l'information
concernant la part des revenus éligible à la réfaction de 40 % et celle non éligible à cette réfaction,
nous vous informons qu’aucune distribution de revenus n’est envisagée pour l’OPCVM au titre de son
résultat comptable de l’année 2007.

IV DEONTOLOGIE

1. Instruments financiers du groupe investis dans l’OPCVM
Conformément aux dispositions de l'article 25 du règlement de déontologie des OPCVM, nous vous informons que nous n'avons effectué aucune opération sur les titres des sociétés du Groupe. 2. Frais indirects
L’OPCVM supporte des frais indirects liés à l’investissement dans un OPCVM monétaire permettant d’optimiser les liquidités disponibles. L’OPCVM retenu pour la gestion de la trésorerie du fonds applique des frais de gestion fixes de 0.20% pour les parts I et 0.239% pour les parts P (taux TTC tous inclus). L’OPCVM n’a investi que dans les parts P. L’OPCVM est exempté de toutes commissions sur les souscriptions et sur les rachats. 3. Sélection des intermédiaires et contreparties
PROCEDURE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES ET CONTREPARTIES (Article 322-50 du règlement général de l'AMF). Afin d'avoir un outil objectif d'appréciation des intermédiaires, une procédure de notation est engagée deux fois par an. Les intermédiaires font l'objet d'une notation et d'un classement à partir d'une grille d'évaluation portant sur plusieurs critères d'appréciation. Cette notation prend en considération aussi bien des facteurs qualitatifs que quantitatifs, comme, par exemple, les capacités d'exécution, l'expérience de trading, la réputation et l'intégrité, les services financiers offerts, l'accès aux offres et aux marchés secondaires, le sérieux dans l'exécution des transactions, l'équité requise dans la résolution des litiges de marchés, la solvabilité, les conditions ordinaires du marché, les recherches. Les prix et les taux des commissions pratiqués sont aussi un critère de la notation. A l'issue du processus de notation, un entretien a lieu avec les gérants et le Directeur Général et éventuellement les principaux intermédiaires, afin d'établir un compte rendu de l'appréciation que de la société de gestion porte sur le service proposé.

Source: http://www.indepam.fr/assets/files/Rapport%20de%20gestion%202007%20IAC.pdf

Important information about fosamax

Important Information about Fosamax & Actonel Regarding Jaw Bone Damage The Food and Drug Administration (FDA) advised dentists and cancer physicians on May 5, 2005 that the professional product labeling, or package inserts, for the inject-able drugs zoledronic acid (ZOMETA) and pamidronate (AREDIA) had been revised to warn about the possibility of osteonecrosis of the jaw with the

Core measure memo cards

Core Measures Memo Cards Congestive Heart Failure Pneumonia - patients 18 & older ● Physician orders complete on CHF standing order set ● Obtain blood cultures before administering first antibiotic ● ECHO ordered or previous copy to chart and ● Initial antibiotics received within 6 hours of arrival; Acute RN to ask ED RN if cx and abx completed ● ACE Inhibitors/

Copyright © 2010-2014 Medical Science